Qu’est-ce qu’un Product Manager Green ?

8
minutes de lecture

Intégrer l’éco-responsabilité dans le développement de produits numériques est devenu essentiel. L'éco-conception et le Green IT ne doivent pas être vu comme des freins au développement du produit mais comme un vecteur qui ouvre la voie à l'innovation et à la différenciation pour les entreprises.

Le Product Manager Green joue un rôle clé dans cette transformation. Sa mission : minimiser l'impact environnemental tout en maximisant la valeur ajoutée. Il combine des compétences stratégiques et techniques pour intégrer des pratiques éco-responsables à chaque étape du cycle de vie du produit.

Dans cet article, nous explorerons comment le Product Manager Green peut influencer le développement durable, réduire les émissions de carbone, et apporter des avantages significatifs pour l’entreprise et la planète. Découvrez comment l'éco-responsabilité peut devenir un moteur d'innovation et de succès durable.

Qu’est-ce qu’un Product Manager Green ?

Quel est le périmètre du PM Green et comment peut-il intervenir ?

Pour identifier les leviers il est important de comprendre la provenance des émissions carbone dans le domaine de l’IT, on peut diviser l’ensemble des émissions liées à l’IT en deux catégories : l’usage et la construction. Voici ce qui ressort des chiffres.

Source : Rapport GreenIT 2019

Les préoccupations écologiques au sein des entreprises sont de plus en plus présentes et chacun s’en saisit à son échelle. Au sein des DSI la notion de Green IT fait son chemin et pousse les entreprises à gérer de manière responsable leurs infrastructures, que ce soit le cycle de vie des données, la gouvernance de l’IT, les postes de travail (pc, téléphones, imprimantes, etc).  

Le Green IT intervient sur l’IT de l’entreprise et son impact sur l’environnement, de son côté le Product Manager Green a pour périmètre son produit qui peut s’exécuter aussi bien sur des devices et des datacenters de l’entreprise ou des devices d’utilisateurs, qu’ils soient internes ou externes.  

L’ensemble de l’équipe produit (PM, Ux, Dev) peut travailler de concert pour réduire les émissions du produit sur l’ensemble de la chaine. Que ce soit par la création de services minimalistes qui évitent les recalculs et les appels en boucles, en proposant des fonctionnalités hors lignes, les vérifications inutiles ou par l’optimisation du code, l’équipe produit peut limiter les émissions sur l'ensemble de la partie usage.

Quels parallèles peut-on tracer entre la démarche Product et la démarche écologique ?

De prime abord le Product Manager et l'écologie semblent être deux concepts radicalement différents mais on peut tout de même dresser des parallèles intéressants :

Responsabilité partagée : Tant dans le Product management que dans l'écologie, la notion de responsabilité est fondamentale. Elle implique une conscientisation et un engagement de tous les acteurs vers un objectif commun, que ce soit le succès d'un produit ou la préservation de l'environnement.

Implication des parties prenantes : L'implication active des parties prenantes est cruciale pour assurer le succès du produit, tout comme elle l'est pour mener à bien des initiatives écologiques. Cette collaboration permet de rassembler différentes expertises et perspectives, enrichissant ainsi la stratégie adoptée.

Vision à long terme : Dans les deux domaines, adopter une perspective à long terme est essentiel pour garantir la viabilité et la durabilité des actions entreprises. Cela permet de dépasser les bénéfices immédiats et de travailler vers un impact positif et durable sur l'environnement ou le marché.

Impact des actions quotidiennes : Les petits gestes du quotidien ont un impact significatif, que ce soit dans le développement de produits ou dans les pratiques écologiques. Des actions apparemment mineures, comme optimiser une ligne de code ou réduire sa consommation d'eau, peuvent, cumulées avoir un grand effet sur le résultat final ou sur la santé de notre planète.

Une remise en question de l'existant : Dans le Product Management et l'écologie, challenger le statu quo est essentiel. On cherche constamment des méthodes plus intelligentes et durables, que ce soit pour peaufiner un produit ou pour verdir nos habitudes. Cette quête d'innovation nous pousse à abandonner les vieilles habitudes pour des solutions plus astucieuses et impactantes. C'est cette volonté de ne jamais se satisfaire du "c'est comme ça" qui nous incite à progresser vers des pratiques plus responsables et inspirantes.

Le Product Manager est avant tout un bon PM

S'il apparait désormais évident que le Product manager a toute sa place et légitimité dans le fait d’intégrer des pratiques qui permettent de réduire l’impact écologique de son produit, comment décliner cela concrètement au quotidien ?

Chez We.FiiT nous pensons que le Product Manager Green est avant tout un bon PM qui possède une appétence et une expertise forte sur les sujets de transition climatique. Il intervient comme un expert sectoriel, potentiellement avec des pratiques à la frontière du Product Ops et du coach produit pour garantir que les pratiques produits vertes ne soient pas un frein mais apportent une amélioration :

  • Du business : Attraction et fidélisation des clients, acquisition et fidélisation des employés, conformité réglementaire, réduction des coûts, etc.
  • Des pratiques produits : Produit plus léger, plus rapide et plus résistant, taux de conversion amélioré, cycle de développement plus rapide, etc.

L’écoconception dans le quotidien du Product Manager

Comment intégrer les techniques d’éco-responsabilités au quotidien du product manager sans dénaturer son rôle ? Il est intéressant de voir où est-ce que l’éco-responsabilité peut ajouter de la valeur sur le business ou les pratiques produits dans les différentes responsabilités du Product Manager :

Dans la Strategy

Au niveau stratégique, la priorisation d’initiatives green risque d’impacter le business model du produit sans être viables ni alignées avec la vision produit. Il est important d'avoir un processus clair de décision pour que la dimension écologique soit appréhendée comme une opportunité business. Cette réflexion doit cependant se faire dans les deux sens et le Product Manager doit se demander :

  • Cette initiative écologique a-t-elle du sens pour mon produit ?
  • Le coût écologique de cette initiative est-il raisonnable ?

Il est important de se rappeler qu’une décision business peut avoir un impact écologique positif important. Par exemple, le fait de proposer la livraison dans un point relais par défaut plutôt qu’au domicile du consommateur incite à la limitation les émissions liées au dernier kilomètre tout en conservant la flexibilité au consommateur.

Le Product Manager peut cependant décider consciemment de donner une orientation plus verte à son produit qui peut être moins profitable et représenter avec un cout d’opportunité, cette priorisation reflète alors la culture d’entreprise et une volonté consciente de s’engager dans une démarche écologique.

Définir un KR environnemental

In fine l’ensemble des efforts écologiques d’un produit digital peut se mesurer avec l’intensité carbone (total des émissions équivalentes en C02). Corréler l’intensité carbone aux releases et au nombre d’users peut aiguiller le Product manager sur sa prise de décision et priorisation d’initiatives et de features.  

Pour aller plus loin, il peut être intéressant de le mettre en perspective par rapport à d’autres metrics par exemple calculer le Co2 par page, par utilisateur, par euro généré, afin d’avoir une vision plus fine de l’intensité carbone générée par le produit.

Pour aller plus loin il peut être intéressant de mettre en perspective les émissions carbones avec l’activité du produit. La mesure des émissions peut se faire à plusieurs niveaux : Les émissions liées aux serveurs du produit, les émissions nécessaires à son développement – serveurs de test, infrastructure de monitoring, équipe - les émissions liées à la consommation du service dans le monde physique mais également la part de consommation sur les devices utilisateurs.

Il est important de définir un KR simple à suivre et parlant pour les différentes parties prenantes, permettant à la fois de sensibiliser mais aussi contribuer à certaines décisions.
 

Dans la Discovery

La validation des besoins utilisateurs est au cœur du métier de Product Manager, c’est également un des prérequis du Product Management Green puisqu’un développement inutile gaspille temps, argent, énergie et matériaux, entrainant par conséquent un impact environnemental non négligeable et évitable. La feature la moins impactante est celle qui n’a pas été développée sans répondre à un besoin concret.

Près de 80% des produits échouent post-lancement, soulignant l'importance de ne pas construire avant d'avoir minimisé les risques d'échec. Convaincre la direction de l'importance d'une recherche utilisateur approfondie s'avère non seulement crucial pour le succès à long terme du produit mais également significatif en termes d’impact écologique. En effet une feature non utilisée aura mobilisé des ressources humaines et informatiques émettrices de carbone tout au long de sa conception.  

Dans la Delivery

Mesurer les émissions liées au produit :
Tout comme on mesure l’impact d’une feature par son utilisation et les revenus générés, le green product manager mesure au quotidien l’impact des émissions émises par son produit. Sur les produits webs il existe de nombreux outils en ligne qui permettent d'avoir une première estimation des émissions de son site web comme : Ecograder, Beacon ou  eco Index.

Pour aller plus loin pour les produits qui ne sont pas des produits web mais qui se connectent à internet il est possible de réaliser directement les mesures à leur source soit grâce à des bibliothèques comme CO2.js soit grâce à des api ou avec des outils comme greenspector.

Lors du grooming de certaines features impactantes il peut être intéressant de définir un budget carbone dans la Definition of Ready (DOR) et Definition of Done (DOD), cette estimation doit être alignée avec le KR environnemental défini par l’entreprise.


Modulariser le code

Réutiliser des composants optimise le temps de chargement et le besoin de puissance de calcul. La modularité du code et des services devient donc un facteur important de réduction d’empreinte carbone. Il est possible de modulariser :

  • Le design system
  • Utiliser des librairies existantes plutôt que de tout recréer from scratch

Limiter l’obsolescence

40% des émissions de carbones sont liées à la construction de devices utilisateurs, il est donc de la responsabilité du Product Manager de ne pas jouer la course à la nouveauté et d’assurer une rétrocompatibilité que ce soit par OS (Windows, Mac, iOs, Andoid), version de navigateur (Mozilla, Chrome, Edge). C’est un des leviers les plus concrets et impactants pour les Product Managers.

Réduire la taille des pages

On ne le répètera jamais assez, “Less is more”. Avec la diminution des coûts des ressources, les pages webs ont tendance à être de plus en plus lourdes et à consommer de plus en plus. Sur la dernière décennie le poids des pages a été multiplié par 6 en moyenne.  

Réduire le poids des pages c’est accélérer leur temps de chargement et la fluidité de navigation des internautes sans compromettre l’expérience globale et en réduisant l’impact environnemental. Parmi les bonnes pratiques on retrouve :

  • Limiter l’usage de photos, vidéos, sons qui sont des éléments lourds à charger
  • Optimiser le poids des éléments multimédias en les compressant
  • Eviter l’auto play des vidéos
  • Favoriser lazy loading qui consiste à ne charger que ce que l’internaute voit sur son écran.  
  • Supprimer les carrousels à défilement infini mais privilégier les options “charger plus” à la demande de l’utilisateur
  • Recharger des éléments spécifiques de la page plutôt que toute la page, a minima ne pas recharger le footer et header s’il reste identique.
  • Utiliser des polices standard approuvée par le web pour éviter un téléchargement  
  • Utiliser des couleurs sombres pour limiter la consommation d’énergie
  • Préférer les pages statiques
  • Supprimer le code inutilisé  

Conclusion

Chez We.FiiT, nous envisageons le rôle du Product Manager Green (PMG) comme une extension du rôle traditionnel de Product Manager. Cette spécialisation n'est pas seulement une appétence et une compréhension des enjeux climatiques mais une expertise sectorielle associé à des savoir-faire qui transforment la manière dont les produits digitaux sont conçus et utilisés.  

L'adoption de pratiques écoresponsables dans le développement de produits numériques ne doit pas être vue uniquement comme une réponse à des exigences réglementaires ou sociales, mais comme la voie à des innovations pour les entreprises et la société. Ainsi, un Product Manager Green peut apporter une valeur ajoutée significative sur l’éco-responsabilité, ce qui, en retour, pourrait améliorer la performance globale des produits et renforcer leur acceptation sur le marché.  

Chez We.FiiT, nous voyons cette expertise non comme une contrainte, mais comme une opportunité d'enrichir notre approche du management de produit tout en contribuant positivement à notre environnement.

Logo WeFiiT

Le spécialiste du conseil fullstack Produit : Strategy, Discovery & Delivery !

Auteur / Autrice

Felix

Product Manager